Recrutement de conducteurs de transport en commun

 Avant tout une affaire de pilotage

Publié le 19/04/2021 dans Service expert
Deux Mettis se croisent à Metz
À Metz, le métier de conducteur de transports en commun est en tension. © Tamm

Le métier de conducteur de transport en commun est un métier en tension. Pour satisfaire à la demande des recruteurs, le pôle emploi de Metz Blida mise sur l’anticipation et la réactivité. Illustration avec le recrutement réussi de dix conducteurs pour la société TAMM (Transports de l’Agglomération de Metz Métropole).

« Le métier de conducteur de bus peine à séduire. D’où l’importance de cibler et de repérer les candidats susceptibles d’être intéressés par ce métier et d’organiser des ateliers dédiés pour susciter des vocations et anticiper ainsi les besoins des recruteurs », explique Gilles Grajcar, conseiller à l’agence Pôle emploi de Metz Blida, en charge des entreprises du secteur transports/logistique. L’approche proactive est la bonne.

« Sur Metz, le métier de conducteur est en forte tension, compte tenu de ses contraintes et de la concurrence du Luxembourg. Pour répondre aux besoins des entreprises locales, il est impératif de travailler dans la durée, bien en amont des recrutements. »

Gilles Grajcar, conseiller Entreprise au pôle emploi de Metz Blida

Disponibilité et réactivité

Lorsque Laurent Herzog, adjoint DRH aux TAMM (Transports de l’Agglomération de Metz Métropole) qui emploie 350 conducteurs, sollicite Gilles Grajcar, pour organiser le recrutement, en CDI, de dix conducteurs, le processus est aussitôt enclenché. Nous sommes en septembre 2019. Objectif : sélectionner, former et intégrer les nouvelles recrues dès avril 2020. L’agence Pôle emploi Metz Blida se tourne vers son partenaire, Promotrans, afin de lui réserver douze places de formation. « Nous sommes d’emblée dans l’opérationnel et travaillons en étroite collaboration », apprécie Laurent Herzog. Le 25 novembre 2019, dix candidats pour TAMM et deux pour une autre entreprise de transport intègrent la formation qui dure jusqu’au 6 mars 2020.

Un bonus : la diversité

Cinq des candidats TAMM décrochent leur permis en mars et deux autres en juin 2020. Parmi eux, deux femmes. « Un vrai motif de satisfaction car il y a seulement 19 % de femmes conductrices, souligne Laurent Herzog. Nous souhaitons augmenter cette proportion mais il y a peu de candidatures féminines, que nous encourageons pourtant. »

« Le taux de réussite au permis a été de 70 %. C’est très satisfaisant. »

Florence Vivien, DRH des TAMM

Quand la crise sanitaire s’en mêle

« L’opération de recrutement est un succès. Malheureusement, avec la pandémie, nous enregistrons une baisse d’activité qui nous oblige à décaler leur intégration », explique Florence Vivien, DRH des TAMM. Pour tempérer l’inquiétude des recrues, Gilles Grajcar et Laurent Herzog entretiennent le contact. « En juin 2020, nous leur proposons des missions d’intérim. En mars 2021, ils signent, enfin, leur CDI. Trois de nos agents de médiation à qui nous avions proposé de passer leur permis, l’ont aussi tous obtenu. Nous avons nos dix conducteurs », conclut le DRH adjoint, satisfait.

« En termes de réactivité et d’accompagnement, ce recrutement confirme combien Pôle emploi est aujourd’hui proche des entreprises. »

Laurent Herzog, adjoint DRH aux TAMM

Pôle emploi de Metz Blida
3 avenue de Blida à Metz
Ligne dédiée aux entreprises : Tél. 03 87 31 79 69
E-mail dédié aux entreprises : entreprise.lor0070@pole-emploi.net

J’accède aux services employeur de Pôle emploi