Handicap

 Un « pool de recrutement » créé par les banques alsaciennes

Publié le 20/06/2022 dans Parole de recruteur

Le Crédit Agricole Alsace Vosges, le CIC Est, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne Ardenne et le Crédit Mutuel Alliance Fédérale ont centralisé leurs besoins en faveur du recrutement de personnes en situation de handicap. Des « team TH », composées d’un conseiller Pôle emploi et d’un référent handicap Cap Emploi, sont aux côtés des établissements bancaires pour les aider à identifier les bons candidats.

« Le Crédit Agricole Alsace Vosges est à l’origine de cette action : depuis 2019, nous avons relancé la formation “HandiFormaBanques”, en contrat de professionnalisation, avec l’École supérieure de la banque. Aujourd’hui, trois confrères nous ont rejoints pour permettre aux personnes en situation de handicap de rebondir dans leur vie professionnelle », témoigne Véronique Noé, Correspondante HECA (Handicap Emploi Crédit Agricole).

Dix postes en alternance à pourvoir

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite » : cette sentence, signée de l’industriel Henry Ford, reflète la collaboration qui a opéré entre Pôle emploi, Cap emploi 67 et 68, les enseignes alsaciennes du Crédit Agricole, le CIC, la Banque Populaire et le Crédit Mutuel.

Le secteur bancaire, sous l’initiative du Crédit Agricole Alsace Vosges, déploie des solutions pour encourager l’insertion des demandeurs d’emplois qui sont titulaires d’une RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé). L’objectif pour ces candidats est de taille car dix places en alternance seront à pourvoir à la rentrée de septembre, pour la formation « certificat relation clientèle et services bancaires ».

« Ce contrat de professionnalisation dure 12 mois pendant lesquels les alternants suivent une formation théorique à l’École supérieure de la Banque située Schiltigheim et une formation pratique au sein des agences », explique Sada Pyandée, conseiller entreprise à l’agence Pôle emploi de Strasbourg Danube.

À ce stade, la majorité des efforts est concentrée sur le sourcing de candidats susceptibles d’être intéressés par la formation.

Un tandem Pôle emploi et Cap emploi pour fédérer les candidats

« Les deux institutions ont toujours travaillé ensemble mais depuis le rapprochement acté en octobre 2021, la relation s’intensifie et permet de proposer une offre de services dédiée aux demandeurs d’emploi handicapés » ajoute Sada Pyandée.

À la fin du premier trimestre 2022, les teams RH ont identifié plus de 200 profils. Toutes les candidatures ont été transmises au Crédit Agricole, établissement référent de l’action :

« Nous avons créé un “pool de recrutement“ interbancaire pour centraliser les candidatures, explique Véronique Noé, correspondante HECA (Handicap Emploi Crédit Agricole Alsace Vosges). Concrètement, nous recherchons tous les mêmes profils : la fibre commerciale est indispensable et il faut accepter de travailler à temps plein, samedi inclus. Le permis de conduire et la maîtrise des outils informatiques sont aussi des prérequis ».

Pour rassurer les futurs apprenants et les recruteurs dans leur choix, Pôle emploi propose ce que l’on appelle des périodes d’immersion (PMSMP), dont le principe est de permettre aux candidats de découvrir leur poste de travail sur une période de deux semaines.  « Cela permet de juger leur motivation et leur implication et, pour eux, de savoir s’ils ont fait le bon choix d’orientation », précise Sada Pyandée, conseillère à Pôle emploi.

→ Pour prétendre à ces postes, les candidats doivent répondre à une seule condition : l’obtention du CQP (certificat de qualification professionnelle).

« Nos équipes s’investissent pour réussir l’intégration de nos alternants. Notre but est de pérenniser leur emploi chaque fois que possible », souligne Véronique Noé.

Très sensibles au recrutement des personnes en situation de handicap, les établissements bancaires s’engagent à respecter les préconisations de la médecine du travail, notamment sur l’adaptation des postes :

« Tout est mis en place pour que les nouvelles recrues se sentent bien : fauteuils, repose-pieds, écrans… tout est ajusté à leurs besoins. Il ne faut pas hésiter à en parler aux recruteurs pendant les entretiens. »

Des postes sont encore à pourvoir pour la rentrée de septembre 2022. Cette année, la formation s’exporte dans toute la région Grand Est (Lorraine et Champagne-Ardenne) avec dix postes supplémentaires ouverts en alternance.

>> Pour postuler, contactez : sada.pyandee@pole-emploi.fr - Offre n° 127PDSZ