Aides à l'embauche

 Demandez votre éligibilité aux contrats aidés

Publié le 31/03/2022 dans Parole de recruteur

Pour embaucher une assistante juridique, l’association Lorraine Avocats a fait appel à Pôle emploi Metz Gare : un Cie-Jeunes a pu être mis en place, un contrat aidé proposé dans le plan gouvernemental « 1 jeune, 1 solution ».

« Sans ce contrat aidé, je n’aurais pas pu proposer ce poste d’assistante juridique en CDI, tant les charges sur les salaires sont conséquentes ! Plus qu’un coup de pouce, c’était indispensable dans notre cas. »

Maître Szturemski, avocate chez Lorraine Avocats

La bonne rencontre

« Nous sommes trois associés chez Lorraine Avocats et nous travaillons avec quatre collaborateurs libéraux et quatre secrétaires juridiques qui ont plus de 20 ans d’ancienneté. Nous n’avons donc pas eu l’occasion de recruter ces dernières années. Mais récemment, j’ai eu le besoin d’embaucher une juriste. Travailler avec Pôle emploi était une grande première pour moi. Je pensais que j’allais tomber sur des plateformes, que le recrutement allait être très long… » Avant de travailler avec Pôle emploi pour la première fois, Maître Szturemski avait quelques doutes. Mais parfois, il suffit d’une bonne rencontre : « En réalité, je suis tombée sur Emilie Langbour, une conseillère entreprise de l’agence Metz Gare, avec qui le feeling est tout de suite passé ! »

Particularité de ce recrutement : Pôle emploi ne devait pas trouver de candidat – le choix de Maître Szturemski s’étant déjà tourné vers Pauline, une jeune étudiante en Droit, capable de la seconder dans ses tâches – mais proposer des aides à l’embauche : « Les contrats aidés ne sont pas du tout soumis au niveau de qualification du poste offert. Par contre, ils peuvent dépendre de l’âge du candidat, de son lieu de vie, du temps d’inscription à Pôle emploi… », précise Emilie Langbour.

 

Un salaire pris en charge à hauteur de 47 %

Un CIE-Jeunes : cette aide a été proposée par Pôle emploi, en concordance avec le profil de Pauline et un plan de formation adapté.

« Ce contrat initiative emploi jeunes est réservé aux moins de 26 ans. Grâce à ce dispositif aidé, le salaire de la nouvelle assistante juridique est pris en charge à hauteur de 47 % par l’État, pendant les dix premiers mois du contrat. »

Depuis le 1er décembre 2021, la jeune juriste est donc en CDI chez Lorraine Avocats : « C’est une personne bienveillante et très volontaire. Je serai là pour l’accompagner dans son apprentissage. Ce contrat aidé lui permet aussi d’expérimenter ce métier et de réfléchir à son envie de repasser le concours de l’école d’avocats ou non », ajoute Maître Szturemski.

Forte de cette expérience convaincante, l’avocate a également fait appel à Pôle emploi pour le recrutement d’un secrétaire juridique, en remplacement.

« Je suis très satisfaite de l’accompagnement d’Emilie sur ces projets. Elle a pleinement répondu à mes attentes avec une super réactivité. Cette rencontre permet de rappeler, qu’au-delà des démarches administratives, nous avons aussi besoin de relations humaines bienveillantes. »