Méthode de recrutement par simulation

 Starbucks à Nancy : essayer la MRS, c’est l’adopter !

Publié le 12/10/2017 dans Parole de recruteur
Les recrutements en vue de l'ouverture du premier Starbucks de Nancy ont été confiés à Pôle emploi. © Pôle emploi
Les recrutements en vue de l'ouverture du premier Starbucks de Nancy ont été confiés à Pôle emploi. © Pôle emploi

Grâce à la méthode de recrutement par simulation (MRS) proposée par Pôle emploi, vingt postes de baristas ont été pourvus pour l’ouverture du nouveau Starbucks de Nancy. L’originalité et l’efficacité de cette méthode ayant séduit les recruteurs, l’histoire ne devrait pas s’arrêter là !

Le 9 juin, le premier Starbucks de l’agglomération nancéienne était inauguré en présence des équipes de Pôle emploi Nancy Saint-Thiébaut et de la plateforme de vocation (PFV) de Meurthe-et-Moselle, chefs d’orchestre des recrutements.

Approché par Audrey Basinet, responsable de l’équipe Entreprise à l’agence Pôle emploi de Nancy Saint-Thiébaut, Kamel Boulhadid, gestionnaire de la franchise Starbucks en Alsace-Lorraine et fondateur du groupe BK, s’est laissé séduire par la méthode de recrutement par simulation (MRS). Originale, cette méthode privilégie le repérage des habiletés nécessaires au poste de travail proposé. Elle permet d’élargir la recherche de candidats et de recruter des personnes parfaitement adaptées aux postes à pourvoir sans tenir compte du niveau de diplôme, de l’expérience et du CV.

En novembre 2016, les conseillers de la plateforme de vocation de Nancy ont présenté celle-ci au futur directeur d’exploitation du Starbucks Coffee Nancy, Hamady Yaradou. Convaincu, ce dernier a accepté de délaisser le recrutement classique au profit de la MRS. Les informations collectives et séance MRS « Employé polyvalent de restauration » ont démarré le 10 février 2017 à la plateforme de vocation pour pourvoir les 20 postes de baristas.

Une méthode plébiscitée pour de futurs recrutements

131 candidats ont postulé. Après les séances d’informations collectives, soixante personnes se sont présentées à la MRS, et cinquante-trois ont réussi. Au final, seize personnes ont été embauchées en CDI. Les 4 postes restant ont été pourvus par des emplois « étudiants » pour les volumes horaires plus faibles. Les candidats ont suivi une formation de quatre semaines dans les Starbucks alsaciens avant d’intégrer l’établissement nancéien.

L'équipe du premier Starbucks de Nancy lors de l'inauguration. © Pôle emploi

« Sachant que Starbucks axe son recrutement sur la personnalité des employés, leur rapidité et surtout la qualité de leur accueil, la MRS a trouvé tout son sens à nos yeux. »

Céline Labouebe, coordinatrice opérationnelle et financière du groupe BK

Le 9 juin dernier, lors de l’inauguration au Musée des Beaux-Arts de Nancy, Kamel Boulhadid et Céline Labouebe, coordinatrice opérationnelle et financière du groupe BK, ont remercié Pôle emploi pour son travail « professionnel et pour la méthode de recrutement novatrice et efficace, jusque-là inconnue pour nous. Nous voulons que la MRS soit mise en œuvre pour l’ouverture des prochaines implantations Starbucks dans les autres régions. »

Céline Labouebe a cité en exemple le cas de Prescillia. Sortie du système scolaire sans solution ni diplôme à l’âge de 16 ans, Prescillia n’aurait jamais passé le cap du CV et n’aurait jamais obtenu d’entretien en temps normal. Une chance pour elle et pour l’enseigne que la MRS ait permis de les mettre en contact !

Plus d’infos sur la MRS ICI