Enquête « Besoins en main-d’œuvre » 2018 - Région Grand Est

Plus d'un projet de recrutement sur deux concerne les services

Publié le 16/04/2018 dans Indicateurs
Serveuse et serveur dernière un comptoir dans un café
En 2018, les recruteurs travaillant dans le secteur des services ne vont pas chômer ! © Studio 

En 2018, les projets de recrutement des employeurs du Grand Est augmentent dans chacun des cinq grands secteurs d'activité, selon la toute dernière vague de l'enquête BMO (Besoins en main-d'œuvre). Avec toutefois des disparités. Précisions.

Les services ont le vent en poupe

Le secteur des services totalise à lui seul 90 805 intentions d'embauche en 2018, soit 52,8 % de la totalité des projets régionaux. Cela représente un potentiel de 13 316 emplois supplémentaires dans ce secteur, ainsi qu'une hausse de 17,2 % comparé à l'année 2017.

La construction et l'industrie manufacturière très dynamiques

Avec des projets de recrutement en hausse respectivement de 33 % et de 39 % sur un an, les secteurs de la construction (10 666 projets, + 2 651 par rapport à 2017) et de l'industrie manufacturière (13 523 projets, + 3 861 par rapport à 2017) affichent une très forte progression. 

Le commerce poursuit sur sa lancée

Le secteur du commerce confirme son dynamisme et poursuit sur la tendance observée l'an passé, avec 21 531 intentions d'embauche pour 2018, soit une augmentation de 17,4 % comparé à 2017.

Une hausse plus modérée pour l'industrie agroalimentaire et l'agriculture

L'industrie agroalimentaire et l'agriculture représentent le second grand secteur en volume, totalisant 35 565 projets de recrutement. La progression par rapport à 2017 (+5,1 %) est cependant nettement moins marquée que pour les autres secteurs. 

Top 3 des métiers qui recrutent le plus dans le Grand Est

  1. Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : 25 077 projets de recrutement (dont 96,9 % de saisonniers)
  2. Agents d'entretien de locaux (y compris Atsem, agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles ) : 8 893 projets de recrutement (+ 10 % sur un an)
  3. Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) : 7 752 projets de recrutement (dont 53,4 % jugés difficiles)

Envie d'en savoir plus ? Les résutats complets de l'enquête BMO 2018, le résumé pour la région, les données triées par département et par bassin d'emploi sont à retrouver sur le site présentant le marché de l'emploi Grand Est