Enquête « Besoins en main-d’œuvre » 2018 - Région Grand Est

Des perspectives de recrutement au plus haut

Publié le 16/04/2018 dans Indicateurs
Entretien de recrutement
Les projets de recrutement dans le Grand Est sont à leur plus haut niveau depuis neuf ans. © Rido

Les intentions d'embauche sont en nette progression pour 2018 dans la région Grand Est. Tel est le principal enseignement de l'enquête annuelle BMO (Besoins en main-d'œuvre) publiée mi-avril. Chiffres-clés.

172 090

C'est le nombre de projets de recrutement identifiés pour 2018 dans la région, d'après l'enquête BMO. Parmi eux, le nombre de recrutements permanents (non saisonniers) représente un potentiel de 103 778 embauches (+ 20,8 % par rapport à 2017).

+ 16,8 %

Tous emplois confondus, les intentions d'embauche dans le Grand Est progressent de près de 17 points par rapport à 2017 pour atteindre leur plus haut niveau jamais observé au cours des neuf dernières vagues de l'enquête. Cette hausse représente 24 786 projets de recrutement supplémentaires sur un an.

1 sur 4

Un établissement du Grand Est sur quatre (24,6 % exactement) envisage de recruter au cours de l'année 2018. Une proportion en hausse de 3,9 points par rapport à 2017.

39,7 %

C'est la part d'emplois saisonniers parmi les intentions de recrutement affichées pour 2018. Leur nombre s'élève à 68 313. 41 % de ces projets concernent les viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs, agriculteurs salariés et ouvriers agricoles. 

46,7 %

C'est le pourcentage de recrutements jugés difficiles par les employeurs du Grand Est, en hausse de 10,7 points par rapport à 2017.

Envie d'en savoir plus ? Les résutats complets de l'enquête BMO 2018, le résumé pour la région, les données triées par département et par bassin d'emploi sont à retrouver sur le site présentant le marché de l'emploi Grand Est